Racisme-black-farmer

Le racisme aux USA s’appuie sur une stratégie de priver la majorité des afro-américains du pouvoir économique. Ainsi les afro-américains étaient exclus des secteurs clés.

Une histoire de discrimination contre les agriculteurs afro-américains

En 1920, 14% des fermiers américains étaient afro-américains. En 1997, seulement 1% des fermiers américains étaient afro-américains. Une enquête vient de révéler qu’un racisme systématique avait été mis en place POUR RUINER les fermiers afro-américains et faire racheter leurs fermes par les blancs.

Les PRÊTS aux fermiers afro-américains étaient systématiquement refusés.

Les SUBVENTIONS de l’État étaient DISPROPORTIONNÉES entre les noirs et les blancs.
Alors que le fermier blanc Spencer recevait $2 MILLIONS en subvention de l’État, le fermier noir dans les MÊMES CONDITIONS recevait $ 8000 (????)

“Le fait est qu’il y avait une discrimination dans les années 70 et 80 et dans les années 90 à l’USDA qui a rendu très difficile pour les producteurs socialement défavorisés d’accéder pleinement et complètement aux programmes de l’USDA“, a déclaré le secrétaire à l’Agriculture Tom Vilsack à NPR dans Mars.

“Le résultat, bien sûr, est qu’au fil du temps, ils prennent de plus en plus de retard”, a-t-il ajouté.

La division raciale entre les agriculteurs qui reçoivent une aide fédérale et ceux qui n’en reçoivent pas était évidente aussi récemment que l’année dernière, selon Vilsack.

Racisme

L’USDA a distribué des dizaines de milliards de dollars aux agriculteurs touchés par COVID-19 en 2020, mais seulement 1% de l’aide est allé à ce que le département appelle les « producteurs socialement défavorisés » – un terme fourre-tout pour les agriculteurs afro-americains.

Le modèle actuel de discrimination du gouvernement envers les agriculteurs afro-americains a suscité le scepticisme chez certains producteurs et éleveurs, qui disent qu’ils ne savent toujours pas si l’USDA tiendra sa promesse la plus récente.

Ce que fait le programme Biden

Joe Biden, président des USA a présenté ses excuses aux fermiers afro-américains (le peu qui reste encore) et mis en place un fonds de $ 4 MILLIARDS pour dédommager les fermiers afro-américains présents et passés et assurer l’équité dans le traitement.

Le gouvernement fédéral paiera jusqu’à 120 % du montant total que les agriculteurs admissibles possèdent sur les prêts agricoles directs et garantis de la Farm Service Agency (FSA) et les prêts sur les installations de stockage agricole (FSFL) à compter du 1er janvier.

Le devoir de la communauté Afro-américaine

Le président Biden peut présenter des excuses à ces compatriotes noirs américains. C’est tout à son honneur de reconnaître les faites commises il ya de nombreuses années par les administrations précédentes. Notre avis sur la question est qu’il faut arrêter naïvement de croire que la liberté est un cadeau que l’on reçoit en héritage. Il est difficile d’imaginer un opprimé entrain d’attendre gentiment que son bourreau vienne lui donner les clés pour lui permettre d’ouvrir la porte d’une geôle dans laquelle ce dernier l’aurait enfermé.

Il revient à toutes les communautés ayant souffert de ségrégation, de racisme, d’apartheid, ou de quelconque oppression d’imaginer à leur tour la réponse à proposer à celui que l’on peut nommer le bourreau d’hier. Cette réponse doit être réfléchie, coordonnée , et prendre en compte les intérêts de ceux qui s’initient.

Il faut arrêter de se laisser distraire. Les communautés noirs américaines peuvent aujourd’hui se soustraire de façon très intelligente de ce système machiavélique qui leur a fait temps de mal . Il leur revient de poser les contours de l’Amérique de demain.

Lire aussi :

Leave a Reply

Laisser un commentaire



Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *