Izzy rap canadien

Aujourd’hui, on vous présente Israël Ouellette Alias EZ, un jeune rappeur en provenance de Drummondville qui a tout pour en devenir l’une des principales figures dans les prochaines années.

Avec son charisme vocal et et ses rimes , l’artiste de 25 ans veut s’imposer dans le paysage rap et veut attirer l’attention de plusieurs médias et Labels. Que ce soit avec son look qui n’est pas sans rappeler les mumbles rappeurs d’Atlanta, ou avec ses ambiances planantes, on pourrait facilement croire que le jeune homme nous vient tout droit de chez l’Oncle Sam. Entretien avec EZ, un nouvel espoir particulièrement prometteur du plat pays.

On réalise un focus sur des artistes dont vous allez (sûrement) entendre parler dans les mois à venir.

Qui es-tu ?

C’est très scolaire tout ça [rires] mon nom complet, Israël Ouellette David Clément sur mon certificat de naissance

D’où viens-tu ?

Je suis de Drummondville mais j’ai grandi à Wickham un petit village à l’extérieur de la ville.

Où et quand es-tu né ?

Je suis née à Sherbrooke le 3 janvier 1996

Quand et comment est-ce que tu as commencé la musique ?

J’ai toujours adoré la musique depuis mon plus jeune âge mais j’ai commencé à écrire des textes de rap sérieusement à l’âge de 14 ans en 2010.

Qu’est-ce que tu faisais avant la musique ?

Avant la musique, j’étais beaucoup dans le sport tel que le basket ball et le soccer. J’ai aussi fait 3 ans dans les cadets où j’ai fait des camps d’entraînements sur la base militaire de valcartier à Québec.

Quelles sont tes influences musicales ?

Eminem, Akon, Russ, Billy talent. Mais je m’inspire de tout ce qui m’entoure, 360 degrés de réalité !

Izzy rap canadien

As-tu déjà été découvert ? Par qui ?

Je crois qu’on peut dire que dans ma ville natale Drummondville, je suis connu et j’ai fait du bruit avec mais 2 premiers albums , et j’ai été découvert avec le bouche à oreille et grâce à mes partages sur les réseaux sociaux !

Comment tu décrirais ton univers artistique ? D’où vient cette dimension très sombre, assez présente dans ton œuvre ?

Je viens d’une grande famille où je suis le plus vieux de 5 enfants donc souvent à la maison il fallait se serrer la ceinture pour arrondir les fins de mois. En grandissant quand mes parents se sont séparés, je suis aller vivre avec mon père à Drummondville. J’ai commencé à me tenir avec de mauvaises personnes et j’ai été mêlé à la justice à plusieurs reprises. J’ai quitté mon père à 16 ans pour aller vivre seul en appartement et j’ai traverser beaucoup de moment difficile que je ne me sens pas à l’aise de rendre publique. En gros se sont toutes ses aventures qui ressortent dans ma musique. Je parle aussi des histoires que d’autres personnes comme moi ont vécu mais qui n’ont pas la chance d’en parler. C’est la raison pour laquelle j’aborde souvent des thèmes crus et sombres.

Pour toi, quelles sont les caractéristiques du rap Québécois qui pourraient susciter ton succès ? 

Comparer à beaucoup de rappeur québécois, j’ai une très bonne connaissance musicale de tous les genre et je suis parfaitement bilingue j’ai grandit dans une famille anglaise et je suis aussi aller à l’école anglaise toute ma vie. Je crois que c’est un avantage pour moi. La structure de mes textes est ”découpée au couteau” et j’ai la ”rime tranchante” comme on dit dans le milieu [rires]

EZ, Est-ce que tu te considères comme un rappeur ou un chanteur ?

Je me considère comme un rappeur avant tout, mais je suis très versatile dans ce que j’entreprends.

Tu utilises beaucoup d’anglicismes dans tes paroles. Qu’est-ce que cela apporte à tes textes ?

Je crois que le fait d’utiliser deux langues dans mes chansons me donne deux fois plus de chance d’être écouté par plus de monde qui parlent le français et l’anglais.

Pourquoi ce choix d’un clip pour ton morceau (“WHERE IS THE FUN“) ?

La chanson where is the fun est très importante pour moi parce que je parle d’une séparation avec mon ancienne copine. Pour moi faire cette chanson a été une façon de mettre un pansement sur une blessure non visible à l’oeil nu.

Ton nouveau clip est d’ailleurs sous-titré en anglais. Tu souhaites donner une dimension internationale à ton projet à terme ?

Oui si possible j’aimerais vraiment être écouté dans l’ouest canadien ou aux États-Unis, ou peut-être même en France avec comme on dit the sky is the limit [rires]

T’es signé sur quel label ?

Je ne suis pas signé à aucun label pour le moment mais chaque chose en son temps. J’ai espoir et confiance que quelqu’un tombera sur mes sons et reconnaîtra la force de ma plume et de ma créativité musicale.

Selon toi, quels sont tes axes de progression ?

Quand je regarde en arrière certaines de mes premières chansons étaient enregistrées dans un garde robe avec un micro de basse qualité. Aujourd’hui, j’enregistre dans certains des plus gros studios de Montréal tel que Toosik studio et LaVoixRauque. J’ai eu la chance de me procurer des beats par certains des plus gros beatmaker au Québec tel que farfadet et simonsayz.

Quelles seraient les meilleures conditions pour écouter ta musique ?

Il n’y a pas de conditions pour écouter ma musique. Tu peux l’écouter pendant que tu es heureux, triste, fâché, en voiture ou chez soi. Parce que je veux faire ressentir quelque chose de personnel, que les gens puissent partager après entre eux. Pour moi, la musique est faite pour faire le vide de tes émotions.

Si tu devais convaincre les gens d’écouter ta musique, tu leur dirais quoi ?

Je leurs demanderait est ce qu’ils dormiraient sur la braise ??? Non! alors ne dormez pas sur ma musique !!

Tes futurs projets ?

J’ai plusieurs singles qui sont sur le point de sortir et des featuring avec un vétéran du rap québécois Paranoize qui sort très bientôt.

Le mot de la fin ?

Je vous encourage à suivre mon instagram ez_officiel11 et d’aller jeter un coup d’oeil à ma music disponible partout sur Spotify, Apple music, Deezer, Google play, Youtube .

Dû à des raisons de plagiat mon nom d’artiste est EZ au lieu de IZZY, toujours la même prononciation.

Lire aussi:

Une nouvelle loi sur les policiers et les contraventions.

Leave a Reply

Laisser un commentaire



Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *